Avoir une pile de livres à lire est un bonheur en période de confinement, tout autant qu’une bibliothèque bien garnie. Pour passer le temps, la lecture reste l’une des sources d’évasion les plus appréciables. En ce temps de confinement chez soi, c’est donc le bon moment pour découvrir ou redécouvrir de nombreux livres et apprécier les vertus de la lecture.

Laissez-vous transporter dans d’autres régions du monde ou dans d’autres univers, voire même dans d’autres époques en lisant. Voici une sélection non-exhaustive de nos idées de lecture pendant la période de confinement pour vous aider à rester chez vous sans vous ennuyer.

 

La Panthère des neiges – Sylvain Tesson

 

panthère-des-neiges-sylvain-tesson

Pour voyager depuis son lit ou depuis son fauteuil, le confinement est un bon moment pour découvrir ou redécouvrir la plume de Sylvain Tesson, dans son tout dernier livre, paru en octobre 2019, La Panthère des neiges, aux éditions Gallimard, pour lequel il a notamment reçu le Prix Renaudot. Dans les hautes terres enneigées du Tibet, l’auteur nous raconte de sa plume inimitable son aventure avec le célèbre photographe Vincent Munier à la recherche de l’insaisissable panthère des neiges.

Cet endroit secret apparaît comme un véritable sanctuaire animalier dans lequel l’homme n’a pas sa place tant le froid y est important. Moment d’attente, d’affût, Sylvain Tesson raconte dans ce livre son émerveillement face aux loups, aux yacks… et bien entendu la panthère des neiges ! Son style d’écriture si agréable à lire est bien entendu au rendez-vous. Un bon livre pour s’évader pendant le confinement, accompagné de Tibet : minéral animal, de Vincent Munier, dans lequel les magnifiques photos du photographe sont ponctuées des textes poétiques de Sylvain Tesson.

 

La Peste – Albert Camus

 

albert-camus-la-peste

Revenez presque un siècle en arrière avec La Peste, d’Albert Camus, publié aux éditions Gallimard en 1947 et dont l’intrigue se passe dans les années 1940, en Algérie. Monument de la littérature française à découvrir ou redécouvrir pendant cette période de confinement, l’auteur Albert Camus avait obtenu le prix Nobel de littérature en 1957.

Dans La Peste, l’auteur nous plonge en Algérie où une épidémie (la peste, en l’occurrence) foudroyante saisie la ville d’Oran. En réaction à cette épidémie, la ville est alors confinée et complètement coupée de l’extérieur. Dans ce roman, Albert Camus dépeint une humanité en déroute, dans cette ville sous administration française.
Publié juste après la fin de la seconde guerre mondiale, la vague de peste décrite par Albert Camus correspond à sa façon de représenter l’invasion nazie ayant frappé la France et d’autres pays quelques années plus tôt. L’auteur avait en effet commencé l’écriture de La Peste dès 1941.

Dans ce livre, il nous raconte le quotidien bouleversé des habitants. Une raison, peut-être, pour laquelle les ventes du roman sont en constante augmentation depuis le début de la pandémie actuelle. On trouve en effet dans ce roman des échos aux mesures de confinement, aux autorités qui tardent à prendre des décisions, des différentes réactions des habitants face à une vague épidémique, etc.
Une lecture d’actualité !

 

Je dirai malgré tout que cette vie fut belle – Jean d’Ormesson

 

jean-dormesson

Parmi les derniers ouvrages publiés de l’auteur Jean d’Ormesson, Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, paru en 2016 aux éditions Gallimard, est une belle lecture pour se changer les idées. Grand académicien, Jean d’Ormesson a d’ailleurs reçu Prix Jean-Jacques-Rousseau de l’autobiographie 2016 pour cet ouvrage, avant de nous quitter en 2017, à l’âge de 92 ans.

Dans ce roman autobiographique, l’auteur s’intente un procès à lui-même et revient sur sa vie passée et les tourbillons de l’histoire. Mais plus que des mémoires, au travers de ce livre, Jean d’Ormesson nous conte les aventures d’un écrivain tout en nous livrant une réflexion intéressante sur le temps et l’éternité. Il le dit d’ailleurs lui-même :

Vous n’imaginiez tout de même pas que j’allais me contenter de vous débiter des souvenirs d’enfance et de jeunesse ? Je ne me mets pas très haut, mais je ne suis pas tombé assez bas pour vous livrer ce qu’on appelle des Mémoires.

 

Dix heures et demie du soir en été – Marguerite Duras

 

marguerite-duras

 

Publié aux éditions Gallimard en 1960, Dix heures et demie du soir en été, de Marguerite Duras, est peut-être un livre qui dort dans votre bibliothèque depuis de nombreuses années, que votre mère ou votre fille a lu, mais que vous n’avez jamais feuilleté. Il est alors temps de se plonger dans cette lecture pendant le confinement et de découvrir l’histoire d’une famille qui part en vacances en Espagne.

Avant d’arriver à Madrid, Pierre et Maria et leur fille de 4 ans (Judith), ainsi qu’une amie (Claire) apprennent qu’un meurtre a eu lieu dans un petit village où ils ont fait escale le temps qu’un violent orage passe. Dans la même journée, un crime passionnel a remué la ville toute entière : un certain Rodrigo Paestra aurait en effet tué sa femme de 19 ans et son amant, avant de prendre la fuite par les toits…

 

Pandemia – Franck Thilliez

 

franck-thilliez-pandemia

Des livres comme La Panthère des neiges de Sylvain Tesson permettent de se changer les idées et d’oublier l’actualité pendant quelques heures. Dans un tout autre genre, nous vous proposons toutefois de lire Pandemia, l’auteur de polar de Franck Thilliez, paru en 2015 aux éditions Fleuve noir. Dans ce roman policier, l’auteur nous plonge dans une thématique très actuelle où la France entière est meurtrie par un super virus.

Ce gros livre de 650 pages saura vous occuper un bon petit moment. Alors qu’une épidémie de grippe commence à Paris, avant de gagner l’ensemble du pays et de se propager dans les pays voisins, vous suivrez une enquête policière complexe. Dans ce roman, le personnage principal créé par Franck Thilliez suit la piste d’un acte criminel prémédité.

Nous vous laissons le soin de compléter cette liste de livres à lire ou à relire pendant cette période de confinement en parcourant vos bibliothèques, vos placards ou encore vos greniers à la recherche de livres n’attendant qu’à être lus. Bonne lecture et prenez soin de vous et de vos proches.

Share This