Chaque année, de nombreux polars et thrillers se retrouvent dans les rayons des libraires. Il est donc difficile de faire un choix parmi cette pléthore de romans tant la qualité des intrigues, l’atmosphère angoissante et le jeu et la psychologie des personnages nous tiennent en haleine. En effet, les auteurs de polar sont des experts du suspense et des retournements de situation. Alors pour vous aider, la rédaction vous a distillé, après la revue des meilleurs polar de 2018, cette précieuse liste de romans noir à mettre dans votre liste de lecture !

Six ans déjà

Harlan Coben

Titre original : Six years

Éditeur : France Loisirs

Date de parution : 10/08/2013

Harlan Coben, le maître du suspense, revient avec un thriller dans la veine des best-sellers Sans un mot (Hold Tight), Faute de preuves (Caught) et Stay Close qui explore la profondeur et la passion d’un amour perdu… ainsi que les secrets et les mensonges qui se trouvent en son cœur. Six années se sont écoulées depuis que Jake Fisher a vu Natalie, l’amour de sa vie, se marier avec un autre homme.

Six ans à cacher un cœur brisé en se jetant dans sa carrière de professeur d’université. Six ans à tenir sa promesse de laisser Natalie tranquille, et six ans de rêves torturés de sa vie avec son nouveau mari, Todd. Mais six ans n’ont pas été suffisants pour éteindre ses sentiments, et quand Jake apprend la mort de Todd, il ne peut pas s’empêcher d’assister aux funérailles. Là, il entrevoit la femme de Todd qu’il espèrait revoir depuis longtemps… mais ce n’est pas Natalie.

Qui que soit la veuve en deuil, elle est mariée à Todd depuis plus de dix ans, et avec ce fait, tout ce que Jake pensait savoir sur le meilleur moment de sa vie – un moment dont il ne s’est jamais remis – est complètement retourné. Alors que Jake cherche la vérité, ses souvenirs de Natalie commencent à s’effilocher. Les amis communs du couple sont introuvables ou ne se souviennent pas de Jake. Personne n’a vu Natalie depuis des années. La recherche de Jake pour retrouver la femme qui lui a brisé le cœur – et qui lui a menti – met sa vie en danger lorsqu’il réalise que l’homme qu’il est devenu est peut-être basé sur une fiction soigneusement construite. Harlan Coben nous livre une fois de plus un tour de page choquant qui explore habilement le pouvoir de l’amour passé et les secrets et mensonges qu’un tel amour peut cacher…

La saga Millenium

Stieg Larsson (tome 1-3) et David Lagercrantz (tome 4-6)

Éditeur : Actes Sud

Date de parution : 2006 – 2019

Prix et récompense : prix Clé de verre du meilleur roman policier scandinave pour le tome 1 (2006) et 3 (2008) ; prix du meilleur roman policier (2006) ; Prix Barry pour le tome 1 (2010).

L’homme qui n’aimait pas les femmes (tome 1 ; 2006)

Le journaliste Mikael Blomkvist a été condamné pour avoir diffamé l’industriel milliardaire Hans-Erik Wennerström et veut échapper à l’attention des médias. Il est engagé par le magnat de l’industrie Henrik Vanger sous prétexte d’écrire une biographie de Henrik et de la famille Vanger, tout en enquêtant réellement sur la disparition, à 40 ans, de la nièce de Henrik, Harriet. Il fait équipe avec Lisbeth Salander, une pirate informatique introvertie et compétente.

La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette (tome 2 ; 2006)

Mikael Blomkvist est contacté par le journaliste indépendant Dag Svensson concernant la publication par Millennium de son exposé sur le commerce du sexe en Suède, qui comprend l’implication de fonctionnaires du gouvernement. Svensson et sa petite amie sont assassinés et la police croit que Lisbeth Salander est la coupable. Blomkvist travaille à prouver l’innocence de Salander tout en essayant de terminer l’article de Svensson et découvre que les deux sont liés.

La reine dans le palais des courants d’air (tome 3 ; 2007)

Ayant appris l’existence d’un groupe secret au sein du Service de sécurité suédois qui a commis plusieurs violations constitutionnelles contre Lisbeth Salander, Mikael Blomkvist et un groupe de policiers de la division de la protection constitutionnelle du Service de sécurité suédois tentent d’apprendre qui sont ses membres et de faire blanchir Salander des accusations de meurtre portées contre elle.

Ce qui ne me tue pas (tome 4 ; 2015)

Le journaliste Mikael Blomkvist reçoit un appel téléphonique d’une source qui prétend détenir des informations vitales pour les États-Unis. La source a été en contact avec une jeune femme superhacker – un hacker ressemblant à quelqu’un que Blomkvist ne connaît que trop bien. Les implications sont stupéfiantes. Blomkvist, qui a désespérément besoin d’un scoop pour Millennium, se tourne vers Lisbeth Salander pour obtenir de l’aide. Elle, comme d’habitude, a son propre agenda. Le secret qu’elles poursuivent toutes les deux est au centre d’un enchevêtrement d’espions, de cybercriminels et de gouvernements du monde entier, et quelqu’un est prêt à tuer pour le protéger.

La fille qui rendait coup pour coup (tome 5 ; 2017)

Lisbeth Salander n’a jamais réussi à découvrir les faits les plus révélateurs de son enfance traumatisante, les secrets qui pourraient finalement, l’expliquer pleinement à elle-même. Maintenant, quand elle voit une chance de les découvrir une fois pour toutes, elle fait appel à Mikael Blomkvist, le rédacteur en chef de la revue d’investigation débilitante Millennium. Et elle ne laissera rien l’arrêter – ni les islamistes qu’elle déteste en sauvant une jeune femme de leur brutalité ; ni le chef de gang de la prison qui la condamne à mort ; ni l’emprise mortelle de sa sœur jumelle Camilla, perdue depuis longtemps ; ni les gens qui feront tout pour garder enterrée l’existence d’une sinistre expérience génétique pratiquée sur des enfants.

Lontano

Jean-Christophe Grangé

Éditeur : Albin Michel

Date de parution : 09/09/2015

Pour son 11ème roman noir, Jean-Christophe Grangé met en scène une intrigue complexe sur fond de Françafrique.

Dans la famille Morvan, le père, brutal et intransigeant, est premier flic en France. Son fils aîné quant à lui travaille à la Crime et le cadet règne sur les places financières. Leur jeune sœur, anorexique se prostitue dans les hôtels de luxe et rêve de détruire sa famille.

Bien que la haine soit le ciment de la famille, les Morvan doivent se serrer les coudes lorsque l’Homme-Clou, un serial killer, qui se livra à des meurtres sordides dans le Zaïre des années 70, refait surface.

Dans cette enquête, se mêlent intrigues financières, trafics de ressources naturelles, sorcellerie yombé et barbouzeries sinistres. L’assassin, lui, défie les lois de l’espace et du temps mais pour les Morvan, l’ennemi n’est pas seul : ils devront affronter leurs propres démons.

Dossier 64

Jussi Adler-Olsen

Éditeur : Albin Michel

Date de parution : 03/01/2014

Prix et récompense : la série Département V dont fait partie ce thriller a obtenu le Prix de la Clé de Verre du meilleur thriller scandinave, le Prix des Lauriers d’Or des Libraires et le Prix des Lecteurs du meilleur livre danois.

Jussi Adler-Olsen est un maître du thriller scandinave qui provoque de sérieux problèmes d’addiction chez ses lecteurs. Dans ce roman, il remet en scène le trio du Département V, formé par l’inspecteur Mørck et ses assistants Assad et Rose cette fois confrontés à une enquête qui nous plonge dans le sombre passé politique du Danemark.

L’intrigue : nous sommes en 2010, une brutale agression survient dans les quartiers chauds de Copenhague. Rose rouvre alors un cold case sur la disparition énigmatique d’une prostituée. Au fil de l’enquête, elle incite le Département V à rouvrir une affaire morbide des années 50, celle sur les expériences du docteur Curt Wad, qui stérilisait de force des femmes internées sur l’île de Sprogø.

Glacé

Bernard Minier

Éditeur : XO éditions

Date de parution : 2/02/2011

Prix et récompense : meilleur roman français ou francophone au Festival Polar de Cognac (2011)

Nous retrouvons le commandant de la criminelle Martin Servaz, 40 ans, divorcé et père de son ado rebelle qui déteste la société de consommation et le cynisme ambiant. Martin est perfectionniste voire obsessionnel : ses enquêtes il les mène avec acharnement mais son côté artiste (il souhaitait devenir écrivain avant que la mort de sa mère et le suicide de son père ne le pousse à intégrer la police) lui fait voir la vie et le monde avec philosophie et parfois même avec poésie.

Dans ce polar haletant, l’intrigue se passe dans une vallée encaissé dans les Pyrénées et plus précisément à St Martin, une station touristique. Au petit matin d’une journée glaciale de décembre, des ouvriers de la centrale hydroélectrique d’Arruns découvrent le cadavre sans tête d’un cheval accroché à la falaise. Cette centrale est située à 2 000 mètres d’altitude et à proximité de l’institut Wargnier, un asile psychiatrique où sont détenus de dangereux criminels et fous.

Le même jour, Diane Berg intègre l’asile en tant que psychiatre. Au fil des jours, elle se rend compte que quelqu’un vole des drogues au sein de l’établissement et elle voit une personne s’en échappe durant la nuit. Martin Servaz, quant à lui, se doute que cette affaire de meurtre de cheval cache un secret plus terrifiant. L’ADN de Julian Hirtmann, ancien procureur de Genève et incarcéré dans l’asile pour avoir tué sa femme et son amant, est retrouvé sur le corps du cheval et le lendemain, le premier meurtre se produit. Servaz s’embarque dans cette enquête sur fond de revanche accompagné d’Irène Ziegler, la capitaine de la gendarmerie pour mettre un terme aux agissements d’un des criminels les plus dangereux qui soit.

Nymphéas noirs

Michel Bussi

Éditeur : Les Presses de la Cité

Date de parution : 06/01/2011

Prix et récompense en 2011 : prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, prix des lecteurs du Sang d’encre, prix Michel-Lebrun de la 25e heure du Mans, Grand prix Gustave Flaubert, prix du polar méditerranée.

“Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Leur village portait un joli nom de jardin. Giverny.”

Tout se passait bien dans le village tranquille de Giverny, qui inspirait le peintre Monet, jusqu’au jour où Jérôme Morval, un ophtalmologue est retrouvé assassiné dans la rivière, le crâne défoncé. Pour le commissaire en charge de l’enquête, il s’agit d’un assassinat. La piste se tourne vers une fillette de 11 ans mais en se rendant à l’école, il tombe sur l’institutrice, une femme splendide qui s’avère être la maîtresse de Jérôme Morval.

Pendant 13 ans, nous suivons cette investigation qui tourne autour de 3 femmes : la fillette de 11 ans, l’institutrice et une femme de 80 ans qui nous narre l’histoire tout en passant son temps à épier le village. Ces trois femmes, très différentes, ont un point commun: elles ont toutes les trois envie de quitter Giverny.

L’Âme du mal

Maxime Chattam

Éditeur : Michel Lafon

Date de parution : 11/03/2002

Prix et récompense : Prix Sang d’encre (2002)

L’histoire se passe à Portland à l’automne 2000. À l’aide du profilage criminel, Joshua Brolin, un inspecteur de police dans sa trentaine, mène une enquête visant à retrouver un tueur en série. Juliette Lafayette, une jeune étudiante en psychologie, est kidnappée par Leland Beaumont, le tueur en série. Joshua Brolin lui tire une balle dans la tête, sauvant ainsi la jeune femme de justesse.

Un an plus tard, une femme dont le corps a été horriblement mutilé est découverte dans une maison squattée dans un parc public de Portland. L’autopsie de la malheureuse femme montre que le meurtre a été perpétré selon le même rituel que celui de Leland Beaumont. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ?

Joshua Brolin a pris en charge l’enquête tandis que la ville se faisait l’écho du retour du « fantôme » de Leland. Puis une étrange lettre est envoyée à la police avant qu’un second meurtre, tout aussi cruel, ne soit commis. Joshua Brolin, chargé de protégé Juliette, entame une véritable course contre la montre dans laquelle l’auteur emploie une écriture précise et intransigeante et de subtils jeux psychologiques qui ne laisseront pas le lecteur de marbre. Un grand moment de la littérature du genre.

Inferno

Dan Brown

Éditeur : J.-C. Lattès

Date de parution : 15/05/2013

Prix et récompense : Prix Sang d’encre (2002)

Robert Langdon, professeur à Harvard, se réveille dans un hôpital de Florence, en Italie, avec une blessure à la tête et aucun souvenir des derniers jours. Le Dr Sienna Brooks, un des médecins qui s’occupent de lui, révèle qu’il souffre d’amnésie. Lorsque Vayentha, une femme assassin, se présente à l’hôpital et tue le Dr Marconi, Brooks aide Langdon à s’échapper, et ils s’enfuient à son appartement.

Après que Brooks ait raconté les détails de son admission à l’hôpital, Langdon trouve un cylindre avec un signe de danger biologique dans sa veste et décide d’appeler le consulat américain. On lui dit qu’ils le recherchent et qu’ils veulent le localiser. Sur les conseils de Per Brooks, il leur donne un emplacement en face de son appartement pour éviter d’impliquer Brooks plus qu’elle dans sa mystérieuse situation. Bientôt, Langdon voit Vayentha s’arrêter à l’endroit qu’il a donné au consulat. A ce stade, ils croient tous les deux que le gouvernement américain veut le tuer. Langdon décide alors d’ouvrir le conteneur et trouve un petit cylindre d’os médiéval équipé d’un projecteur hi-tech qui affiche une version modifiée de la Carte de l’Enfer de Botticelli, qui est basée sur l’Enfer de Dante. Une piste d’indices les conduit vers la Vieille Ville.

Un an plus tard, une femme dont le corps a été horriblement mutilé est découverte dans une maison squattée dans un parc public de Portland. L’autopsie de la malheureuse femme montre que le meurtre a été perpétré selon le même rituel que celui de Leland Beaumont. Le nouveau tueur agit-il seul ou fait-il partie d’une secte ? Pure sauvagerie ou magie noire ?

Joshua Brolin a pris en charge l’enquête tandis que la ville se faisait l’écho du retour du « fantôme » de Leland. Puis une étrange lettre est envoyée à la police avant qu’un second meurtre, tout aussi cruel, ne soit commis. Joshua Brolin, chargé de protégé Juliette, entame une véritable course contre la montre.

​​

La Chambre des morts

Franck Thilliez

Éditeur : Le Passage

Date de parution : 02/09/2005

Prix et récompenses : Prix des lecteurs Quais du Polar (2006), prix SNCF du polar français (2007)

Une nuit de décembre 2003, dans la banlieue de Dunkerque, deux amis, Sylvain et Vigo, se vengent de l’usine sidérurgique qui vient de les licencier en taguant leurs murs.

Après leur méfait, ils s’enfuient en voiture avec toutes les lumières éteintes dans la rue sans issue qui mène à un champ d’éoliennes. Mais sur le chemin, ils renversent accidentellement un homme qui meurt sur le coup. Celui-ci portait un sac contenant deux millions d’euros, Vigo souhaite garder l’agent et oblige Sylvain à se taire sous prétexte de craindre une peine de prison pour conduite sous l’emprise de l’alcool et au-delà des limites de vitesse autorisées. Ne pensant pas avoir de témoins, Vigo finit par convaincre Sylvain de l’aider à se débarrasser du corps, d’autant plus que la somme transportée par l’homme leur fait imaginer leur victime comme un criminel, et qu’ils pourraient garder cet argent. pour avoir une vie un peu plus heureuse.

Le lendemain, le corps de la fillette Mélodie Cunar est retrouvé dans un entrepôt qui surplombe le lieu de l’accident. Il s’avère qu’elle avait été kidnappée, et l’homme qui a été abattu était son père, qui a apporté la rançon dans l’espoir de la libérer. Le kidnappeur avait assisté à la scène de l’accident et comprenant qu’il ne pourrait récupérer l’argent décide de tuer la jeune fille.

Pour les enquêteurs, le mobile n’est pas seulement crapuleux : la façon dont le corps a été mis en scène, le fait que Mélodie était aveugle et n’aurait donc pas pu reconnaître son ravisseur et la disparition d’une autre fille venant d’un milieu beaucoup plus modeste… tout laisse penser que le meurtrier avait d’autres motivations. 

La deuxième fille enlevée est diabétique et ne peut survivre que quarante heures avec les médicaments qu’elle avait au moment de l’enlèvement. Les enquêteurs doivent donc agir rapidement.

Après la chute

Dennis Lehane

Éditeur : Rivages

Date de parution : 04/10/2017

Prix et récompenses : Prix des lecteurs Quais du Polar (2006), prix SNCF du polar français (2007)

Rachel Childs, une journaliste à l’avenir prometteur, gravit rapidement les échelons jusqu’à ce que sa chaîne de télévision l’envoie en Haïti pour faire un reportage sur le tremblement de terre de 2010. L’horreur dont elle a été témoin a été un tel choc qu’elle s’est effondrée devant un public devant les caméras. C’est le début de la fin. Elle va perdre son emploi et restera vulnérable aux attaques de panique.

La fragilité psychologique de Rachel provient du fait que sa mère, une manipulatrice perverse, a toujours gardé l’identité de son père. C’est en le cherchant qu’elle va croiser la route du détective privé Brian Delacroix, dont elle tombe amoureuse. Leur mariage durera trois ans jusqu’à ce qu’elle découvre qu’il a une double vie. Entre sa quête du père et la recherche de l’homme parfait – trop parfait pour être honnête – Rachel ira de révélation en révélation et tout ce qu’elle croyait savoir sur elle-même et son entourage sera remis en question.

La Chambre mortuaire

Jean-Luc Bizien

Éditeur : Éditions 10/18

Date de parution : 19/02/2009

Prix et récompenses : Prix Lion noir pour La Chambre mortuaire (2011)

Premier épisode de La Cour des miracles, ce roman se déroule à Paris en 1888 et introduit les personnages de Simon Bloomberg et sa gouvernante anglaise Sarah Englewood. Simon est un psychiatre mystérieux aux méthodes révolutionnaires ce qui le rend attirant aux yeux de Sarah. Dans sa demeure, rue Mazarine, flotte une atmosphère étrange et angoissante : les “curiosités” de sa femme, une archéologue renommée toujours absente de la maison, sont parsemées çà et là, des chimpanzés sont enfermés dans des cages et hurlent à chaquoe fois qu’un étranger s’approche… Cette maison est remplie de mystère et intrigue Sarah et l’effraie, sans compter qu’une pièce lui est interdite d’accès. Au fil du temps, une relation trouble se noue entre les deux.

“C’est dans une demeure à l’atmosphère bien singulière que Sarah fait son entrée en tant que gouvernante chez Simon Bloomberg, aliéniste. Des mises en garde, des consignes assez strictes, une pièce interdite : la chambre conjugale de Simon et Elzbiéta”

Une affaire survient un soir : un homme s’est jeté nu du haut de son immeuble et son cadavre disparaît soudainement de la morgue. Les agents Léonce Desnoyers et Raoul Mesnard sont sur l’enquête mais le personnage principal de ce roman c’est bien Sarah qui devra trouver sa place parmi Jérômine, une domestique acariâtre, Ulysse l’assistant de Simon aux allures de colosse et les deux singes agressifs et cette mystérieuse Elzbiéta qui, bien qu’absente laisse ses traces et son aura partout dans la maison.

Les Morsures de l’ombre

Karine Giebel

Éditeur : Fleuve Noir

Date de parution : 08/11/2007

Prix et récompense : prix SNCF du polar (2009), prix Intramuros, Festival Polar&Co de Cognac (2008), prix Derrière les murs, Festival International du Roman Noir de Frontignan (2009)

Elle est belle, attirante, disponible. Il n’a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. À présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n’est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince…

Share This